• "De nouveau je  me réveillé dans la forêt. La bataille avait encore fait des ravges, la forêt etait a moitié coupé et tous les animaux avait disparus. Je me relevai pour reprendre mon chemin quant tous à coups une grosse ombre apparue. Elle se rapprocha jusqu'a que j'apercoive bien ses traits, c'etait une énorme louve des neige, alpha j'imagine. Qu'elle idée de nous envoyé ici, même pour un exil. Non content d'avoir perdu mes parents, je m'apprêtais à me faire dévorer par une louve ! J'avais beau avoir une épée, je ne savais même pas comment on tenait ce truc ! tout ce que je sais c'est que c'était drôlement lourd ! Mais étrangement, la louve n'attaqua pas, mais continua à me fixer puis fut rejointe par d'autre, j'avais visée juste ! Une alpha. c'est bien ma chance ! Et brusquement, la louve et ses compagnons s'enfuirent... bizarre, un peu comme moi en fait ! Et c'est à ce moment là que je perçus le son qui avait effarouché notre belle alpha. Des bruits de pas, de course, rapide et légers ! Surement des mendiant pour échapper à la guerre qui fait rage. Mais non, des chevaux, tous plus beau ( et bien entretenu) les uns que les autres. Les cavaliers me virent, perché sur mon roger où j'avais "dormi" et l'un d'eux me dit sur un ton rêche :

    -Qu'est ce que tu fais là? Ta place devrait être sur un bûcher au mains des ennemis ou dans les catcombes qui bordent la ville..."

    Bien sûr, je ne savais pas quoi répondre, quelle surprise ! Eux, couverts d'armes et moi, oui démuinis vu que je ne sais pas me servir de ce qui me fais office d'arme ! Au même moment, l'un des trois cavaliers rejoignit son compagnon et lui chuchota son compagnon.

    -Cela fait il longtemps que tu vis ici?

    -En fait, non tout ce que je connais c'(est cette forêt et un epu la ville.

    -OK, donc tu n'a jamais entedu parler du Doppelgänger, par hasard?

    Jamais dans cette région en tout cas. Mais je sais qu'ils peuvent, une fois leurs malédiction connues, prendre la forme d'une personne par simple contact et celle ci meurent dans les trois jours. Ils peuvent aussi en prendre les pouvoirs. Du moins c'est ce que l'on dit.

    Le premier cavalier me lança :

    -Monte, on t'embarque, tu as l'air d'en savoir plusq ue nous. Mais à la première entourloupe, tu rends l'âme. J'espère avoir été clair !

    J'opinai du chef, sans avoir plus de précisions sur ce qu'il appelait des entourloupes. Le troisième cavaliers me tendit la main et me fit monter sur son cheval, un des chevaux de race très rapide. Nous nous remîmes en marche sans qu'ils se soucie de connaître mon prénom, je me résignai donc à devenir la recueillie !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Juin 2011 à 18:10

    merci de vos commentaire, je l'ai est perdue suite à une fausse manip ! (je suis ue véritable débutante) ^^ mais vos idées ont été notées, merci beaucoup, j'espère que vous m'en voudrez pas !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :