• Cenwell 4, début du free lance !

    -Quoi? Hurla Cenwell, sans prendre la peine de passer par la communication d’esprit à esprit.

    -On fille droit sur le pentacle !

    -Et bien go !

    -T’es folle, c’est bourré de ski dum et d’énergie négative.

    -Je les ai toujours bien supporté, admit Cenwell.

    -OK, alors faisons plaisir à ton petit tueurs !

    Cenwell préféra ne pas répondre. En arrivant, il n’y avait pas d’autre créatures que les créatures de marbres des tombes pillées. Au pied d’un caveau ayant miraculeusement échappé au carnage, une faible lueur. Un aimant pour la jeune elfe qui ne put retenir sa main. La touchant, Cenwell et Fafna furent frappée par une douleur foudroyante. L’une à la base du dos de la guerrière, l’autre sur la patte avant de Fafna. Sur elle deux, le signe de la mort, un sablier en diamant noire et dont le sable était de marbre pillé.

    -La mort…

    -L’épée a trouvé sa maîtresse, annonça Fafna d’une voix prophétique.

    Au moment où la dragonne achevait sa phrase, la prophétie s’acheva d’elle-même dans l’esprit de l’elfe.

    « Et l’épée revivra quand la mort de la cité des dragons viendra. »

    Cenwell pâlit

    -Vite, Fafna, il faut aller chercher Eliona ! Dit Cenwell en grimpant sur le dos de sa monture.

    Fafna fila à tire d’elle :

    -Dis, tu me paye les frais de guérisseur si je me déboite l’aile? Demanda Fafna à sa partenaire sur le ton de la plaisanterie.

    Cenwell eut un rire très vite étouffé par le spectacle révoltant qui s’étalait devant elle.

    En effet, les survivants attendaient de connaître leur sort, alignés et enchaînés comme du bétail.

    -Fafna, tu peux apercevoir Eliona?

    -Tu me prend pour Super dragon? Héhé, t’as de la chance, je suis Super dragon ! Je l’ai trouvé.

    -Descendons alors !

    -Attends deux secondes, tu es trop reconnaissable.

    Fafna passa son aile sur la jambe de sa partenaire. De l’armure que l’elfe portait ne restait que la couleur noire du pantalon. Elle portait désormais une longue robe et une cape bordeaux, tandis que seul le pommeau de l’épée dépassait au dessus de l’épaule de l’elfe. Ses cheveux gris acier étaient dissimulés par un diadème et un fin tissus en or, retenant sa chevelure en chignon. Elles parvinrent à se poser sans problèmes, mais un petit détails vint tout gâcher : Reodwen et son dragon, mais aussi le fait qu’un dragon de six mètre de haut et de douze mètres de longueur ne passe pas inaperçue.

    Un ordre claqua dans l’air froid du matin :

    -Attrapez les, elles ont toutes les deux l’épée.

    Cenwell tira son épée et ordonna à Fafna :

    -Occupe toi d’Eliona, on décolle dès que tu l’as.

    Et une bataille s’engagea, une bataille suicidaire où l’elfe dut esquivai, attaquai, feintai sans relâche, coupant les têtes, les jambes, perçant les ventres. Comme si sa vie en dépendait. Car dans l’esprit de l’elfe aux cheveux d’acier, nul Doute que Reodwen allait la tuer. Une épée siffla dans le dos de Cenwell et la toucha. Grave erreur qui surprit tout le monde.

    L’elfe noir responsable fut projeté violemment et empalé par une griffe en glace, au pied de son général, Reodwen. Une brèche s’ouvrit dans le sol, immense, incandescente…. Mais moins que les mains titanesque qui en sortirent. Elles se servirent dans les troupes ennemies, arrachant les âmes et les renvoyant sur le champs de bataille pour combattre au côté de Cenwell. La centaine de soldats qui subirent ce sort fut un nombre dérisoire en comparaison des milliers de soldats. Furieux Reodwen se jeta à son tour dans la bataille, déployant tous son art du combat.

    « Enfin, enfin, je l’ai attendu cet instant, enfin je revis, je te sens revenir, puissante et dangereuse ! ». Ces paroles remotivèrent Cenwell, qui prise par le combat ne songea pas à se demander d’où venait cette voix froide et métallique, venue du fond des âges.

    De son côté Fafna ne cessait de voler, cherchant un moyen de s’approcher d’Eliona. L’occasion se présenta enfin et la dragonne plongea en piquet, et d’un coup de croc, brisa la chaine qui retenait la guérisseuse prisonnière. Avant même de pouvoir comprendre ce qui se passait, la blonde humaine atterrissait sur les écailles et cria :

    -Fafna, Cenwell est en difficulté !

    La guerrière, non entraînée, commençait à fatiguer et cetta fatigue avait fait disparaitre les troupes fantomatique. Alors que Cenwell s’apprêtait à recevoir le coup de poignard de Reodwen, Fafna la rattrapa dans sa gueule, avant de se contorsionnait pour que Eliona puisse l’aider à Grimper sur le dos de la dragonne bleue. Elles montèrent non sans avoir eu le temps de percevoir le hurlement de rage de Reodwen.

    -Elle vient de tuer son cousin, annonça Eliona. Sa rage ne cessera qu’avec notre tête sur un piquet.

    Ces paroles annonciatrice de malheur furent emportées par le vent, loin de toute oreilles, et sans que les deux liées les aient entendues.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    kannacola Profil de kannacola
    Mercredi 20 Juillet 2011 à 21:21

    Ouai la suite xD

    2
    Mercredi 20 Juillet 2011 à 21:25

    je pense qu'une petit explication est nécessaire sur l'emploi du sablier : le sablier car il marque l'écoulement de la vie, qui s'écoule inexorablement, pour être happée par la mort, le diamant car il est le plus solide, pour soutenir le fait que la mort est toujours autour de nous, et que rien ne la fera jamais disparaître, et enfin le marbre car contrastant avec la mort noir, c'est la pierre blanche éclatante parfaite, et pure, car la vie en elle même est toujours pure, seule l'existence est impure ! voilà, fin de la minute pédagogique ! ^^ merci de votre patience !

    3
    kannacola Profil de kannacola
    Mercredi 20 Juillet 2011 à 21:27

    Okiii ^^

    4
    Mercredi 20 Juillet 2011 à 21:40

    Merci pour la petite explication sur le sablier ;)

    J'adoooore!!!

    5
    Mercredi 20 Juillet 2011 à 21:43

    l'esplication ou le texte ? ^^ lol, j'attends TA suite moi, non pas que je n'aime pas tes graph, loin de là mais snif, je veux savoir ce qui t'arrive ( à Nagalia koi !)


    Allez j'avoue un truc, je reverais de devenir écrivain !

    6
    Mercredi 20 Juillet 2011 à 23:24

    Justement, la suite arrive bientôt ;) 

    Enfin, pour Nagalia, il va falloir attendre deux chapitre encore (mais je vais mourir si vite)

    7
    Jeudi 21 Juillet 2011 à 13:43

    cinquieme page disponible, je continue la sixieme et avances tout doucement sur avarice !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :